Être Et Mieux-Etre
EEME - Ecrire pour aller mieux

Ecrire pour aller mieux

Ecrire ses pensées, ses réflexions, ses inquiétudes ou ses expériences est un genre littéraire qui s’est démocratisé au Moyen-Age et qui perdure aujourd’hui, en témoignent les autobiographies, les journaux intimes et les réseaux sociaux ! Mais à quel moment écrire sur soi ? Quels bénéfices peut-on retirer de cette pratique ? Et surtout, comment utiliser sa plume pour son plus grand bien ?

EEME - Ecrire pour aller mieux

Ecrire pour se délester

« L'écriture a ceci de mystérieux qu'elle parle. » - Paul Claudel

Il est parfois compliqué de dire ce que nous avons sur le cœur. Consigner ses expériences difficiles et ses ressentis douloureux revient alors à libérer la parole, même si celle-ci est écrite. L’écriture permet non seulement de prendre le temps de trouver les mots qui résonnent en nous mais également, de dire l’indicible. Dès lors, coucher sur le papier ce qui nous chagrine, nous hante ou nous fait ruminer, s’apparente à un véritable exercice d’hygiène : ce qui nous polluait à l’intérieur déménage à l’extérieur.

Libérez vos maux par les mots !

« Ecrire, c'est vider son sac. » - François Mitterrand

Ecrire doit s’apparenter à un exercice salvateur qui nous amène à évacuer et non à nous enfermer dans une souffrance ou dans une obsession. S’exprimer par écrit revêt alors la forme d’une purge qui permet d’identifier nos émotions, de les accueillir et de les accepter. Cela étant, il est parfois nécessaire de faire appel à une aide thérapeutique pour analyser et dépasser au mieux les événements problématiques.

Ainsi, écrire, pourvu que l’on note également le positif, participe à la régulation des émotions, tout en allégeant ce qui encombre nos pensées. D’ailleurs, la symbolique peut être d’autant plus salutaire : écrire ses problèmes sur une feuille puis la froisser, la jeter, voire la brûler représente pour notre cerveau un fort impact dans la suppression de nos préoccupations.

Ecrivez pour désencombrer vos pensées et retrouver la sérénité.

Ecrire pour s’orienter

« Le commencement est beaucoup plus que la moitié de l’objectif. » - Aristote

Face à certaines problématiques, il est difficile d’entrevoir des solutions. Quant aux actions, elles tardent bien souvent à venir tellement l’ampleur semble incommensurable. Poser sur le papier nos inquiétudes permet de les sortir de notre esprit. Cela amène également à mettre au clair nos objectifs pour mieux les structurer. Cette formulation écrite apporte une hiérarchisation des actions à mettre en place. C’est alors que le mouvement est initié : première étape essentielle vers la résolution de ce qui nous tourmente.

Ce sont souvent les ruminations et les tâches inachevées qui nous tiennent éveillés. Afin de trouver plus facilement le sommeil, il est utile de faire une liste des choses à faire. Cela indique au cerveau un processus d’actions et permet d’établir un ordre de priorité pour le lendemain.

Faites un premier pas : écrivez !

« Ecrire l’histoire est une façon comme une autre de se libérer du passé. » - Johann Wolfgang von Goethe

Ecrire est également une manière de revisiter notre histoire en décortiquant et en analysant chaque événement qui ponctue notre existence. Avec le recul, les épreuves se révèlent être bien souvent une source d’apprentissage, de persévérance et de résilience. D’ailleurs, ces épisodes de vie sont de véritables bouleversements qui nous amènent sur un chemin que nous n’aurions pas forcément emprunté de prime abord.

Enfin, l’écriture bienfaisante ne se cantonne pas à noter les sujets négatifs, il convient aussi d’indiquer nos succès si infimes soient-il. Lister ses réussites quotidiennes réaffirme nos intentions, augmente notre motivation ainsi que notre confiance en nous.

La vie est un chemin qu’il convient de conter pour y trouver une direction.

Ecrire pour se reconnecter

« L'écriture d'un journal est un plaisir solitaire. Un soulagement, plutôt. » - Francine Noël

L’écriture peut être un rendez-vous quotidien avec soi-même où chaque expérience inscrite est une prise de conscience de ce qui nous touche. Ecrire, c’est prendre la mesure de ce qui nous guide, nous inspire, nous façonne, nous bouscule et nous bouleverse ! Ecrire est alors un processus d’introspection, de questionnement, de projection, de motivation et de gratitude.

Enfin, écrire, dessiner ou même colorier, c’est s’offrir un moment à soi, s’accorder une pause pour se recentrer. Cet exercice nous amène dans un état second qui pourrait presque s’apparenter à de la méditation.

Pour cultiver votre bien-être, écrivez !

Et vous, écrivez-vous ?

Bibliographie EEME Consulter

Marie-Joséphine Mazza

Praticienne certifiée Hypnose & EMDR

Consultation sur rendez-vous au 06 59 70 60 47

204 avenue du Médoc - 33320 Eysines

Etre Et Mieux-Etre - eeme.fr


Laisser un commentaire